Accueil | Créer un blog |

Les Beffrois, Les Perrons & Les Rolands

France, Belgique, Pays-Bas & villes de la Hanse

Merville (Meregem) | 21 décembre 2014

Cliquez sur l'image pour accéder à l'album

  • édification par : la charte communale acquise en : 1076 par Philippe 1er et confirmé en 1451 par Philippe le Bon par la fameuse Ghisle de Menreville, qui constitue la véritable charte de Merville
  • construit en : 1929 (l'ancienne mairie a été complètement rasée durant la Première Guerre mondiale)
  • architecte : Louis-Marie Cordonnier
  • style : néo-Renaissance flamande
  • matières : briques et pierres blanches
  • hauteur : (?? marches / ?? étages)
  • lieu : Hôtel de ville - 1, Place de la Libération - 59660 Merville
  • renferme : actuellement les services communaux
  • visitable : non
  • inscrit : non
  • girouette : aux armes de la ville
  • cloches : ?
  • carillon (mélodies) : ?

 

  • légende / anecdote : Les habitants sont appelés "Les caous de Merville", "Ch'Caou", le chat en patois local, symbolise la ville de Merville, en souvenir de la période de troubles religieux en Flandre, vers 1566. A cette époque, les "Gueux" auraient profané le tabernacle de l'église, en y enfermant un chat.
  • Carnaval : Cortège Carnavalesque du Lundi de Pâques : Il bénéficie d'une grande renommée. Y défilent les sociétés locales et étrangères, ainsi que les géants mervillois « le Caou » et « Saint-Antoine », le char de clôture représentant la Tentation de Saint-Antoine

Publié par Guil à 12:18:58 dans France - Nord - Flandre | Commentaires (0) |

Marcel Moreau - Beffroi | 14 décembre 2014

    Aussitôt, la grande ville happe Beffroi, veut le noyer (dans ses foules). Il se regimbe. Entre elle et lui, c'est la lutte, ahon ! Au premier contact, ils roulent tous les deux dans les pierres, corps mêlés, La ville lui envoie des feux, des autos dans les yeux. Des banques immenses lui font face, des sièges de multinationales aux poitrines énormes, lumineuses. Les rues sont larges, envahies. Il riposte à tous ces coups, après une miction brûlante contre le seul arbre du quartier, par un grondement. Il prend au hasard les rues, étonné d'y voir si peu de fauves. Il se tourne alors vers les bistrots, cancers néonesques alignés le long d'un boulevard. Il a soif. Il n'a pas bu depuis dix, vingt munites, ahon ! Ai faim aussi, mangerai pain, beurre, œufs. Mais à l'intérieur, tout est mort. Beffroi décrète que tout est mort : les verrtes ne tintent plus, un silence liquide s'écoule lentement dans les gosiers d'on dirait des pendus. Des dents sortent doucement de visages, sautent dans l'espace, s'accrochent un insant, <i>là</i>. On appelle ça rire. Une femme qui a nom Jenny s'agrippe au comptoir, lequel brille. Elle a ls eins bruns, griffés et elle geint.  Un sac lui bat les flancs. Beffroi mange, la dévore des yeux. il la veut soûle, soudain, et tout à lui, pendant une heure. es longs bras poilus lui entourent le cou. De nouveau le même rythme étrange le saisit. Ici, c'est comme un furieux roulement de tambour. Un premier roulement de tambour exaspéré par la chaleur. Jenny s'effondre, en sueur. Il est sur elle, poussé par une sorte de musique odieuse.

Marcel Moreau, A dos de dieu
ou l'Ordure lyrique, chap. VI, p.37
Luneau Ascot Editeurs, Paris, 1980.

Publié par Guil à 14:15:17 dans Les Beffrois | Commentaires (0) |

Saint-Gilles / Sint-Gillis | 23 décembre 2012

cliquez sur l'image pour accéder à l'album

  • édification par : l'essor de la ville
  • construit en :
    • doté d'un échevinage dès 1216, elle est englobé dans Bruxelles en 1296 ; ancien village de maraîchers et de petits métiers de la commune voisine de Forest, Obbrussel (littéralement "Au- dessus de Bruxelles"), "Saint-Gilles s'est, depuis 1860, transformé sans transition en une municipalité importante tout en ressemblant encore aujourd'hui à un grand village dans la ville." (http://www.visite.be/maison-villa-appartement-vendre-particulier/maison-maisons-vendre-saint-gilles-st-gilles.htm)
    • "A partir du XIIe siècle [...], son habitat se concentre essentiellement autour de la Porte Hal. Ce n'est qu'à la Révolution française que la commune devient indépendante (en 1795), lors de la réorganisation administrative en départements, cantons et municipalités. En 1672, le dispositif militaire de la Porte de Hal est complété par la construction du fort de Monterey. C'est pour cette raison que le sceau communal saint-gillois comporte une couronne crénelée, réservée aux villes fortifiées. En outre, la présence de ce fort a permis à Saint-Gilles d'avoir un Hôtel de Ville et non une Maison Communale. En effet, une tolérance, datant du régime hollandais, autorisait les communes dotées de fortifications à faire usage de cette appellation."
    • 1799 Saint-Gilles redevient une commune à part entière, mais encore dépendante de l'agglomération de Bruxelles
    • 1900-1904, à l'emplacement d'une ancienne sablonnière
  • architecte : Albert Dumont
  • style : néo-Renaissance française et néo-Renaissance italienne pourle beffroi
  • matières : granit rose des Vosges à bossage pour les sous-bassements, pierre d’Euville combinée à de la brique locale et de Boom pour les parties latérales extérieures et la façade arrière, pierre bleue pour les piliers et enfin pierre blanche pour les frontons et lucarnes ; toitures d’ardoises
  • hauteur : 41m (?? marches / 6 étages)
  • lieu : Hôtel de Ville - Place Maurice van Meenen 39 - 1060 Bruxelles
  • renferme : les services administratifs mais aussi des manifestations culturelles telles que la Fête des Enfants, le Parcours d’Artistes ou le Festival de la BD
  • visitable : visites guidées de l’Hôtel de Ville sont organisées sur demande. Pour plus de renseignements, contactez l’administration communale au 02/536.02.11 ou à l’adresse secretariat.1060@stgilles.irisnet.be
  • inscrit : classé comme Monument historique en date définitive du 08/08/1988

 

  • jacquemart : 4 anges de bronze aux coins de la tour
  • girouette : drapeau aux armes de la ville
  • cloches : ??
  • carillon (mélodies) ??

 

  • légende / anecdote : Jusqu'au milieu du XIXe siècle, Saint-Gilles est une commune rurale, réputée pour la culture du chou de Bruxelles. Ses habitants étaient d'ailleurs appelés les "Koolkappers , littéralement, les coupeurs de choux.
    • Le 2 septembre 1900, au cours de la première pierre de l'Hôtel de Ville, un coffret en plomb est scellé dans la pierre. Ce dernier contenait des pièces de monnaie de l'époque ainsi que le procès-verbal de cette cérémonie.
    • Son coût a été de plus de trois millions de Francs.
    • Le plafond de la Salle des Mariages a été décoré par le plus célèbre peintre symboliste belge, Fernand Khnopff.
    • La place où se trouve l'Hôtel de Ville est nommé d'après le Bourgmestre de la ville lors de l'inauguration du bâtiment.

Publié par Guil à 11:33:06 dans Belgique - Bruxelles/Brussel | Commentaires (0) |

Saint-Riquier (Sint-Rijker) | 06 décembre 2012

cliquez sur l'image pour accéder à l'album

  • édification par : la charte communale acquise avant 1184 (la première du Ponthieu, par Jean de Ponthieu et Louis VI le Gros)
  • construit en :
    • 1126 : on a les traces d'un premier beffroi, détruit car jugé par les abbés trop près de l'échevinage de la rue Saint-Jean
    • 1283 : construction du beffroi à son emplacement actuel, décidé par les abbés
    • 1475 : endomagé par les soldats de Louis XI, il faudra 50 ans pour la reconstruire
    • XVIIIe s.: une lanterne est ajoutée à la tour
    • 1788 : reaménagement des salles d'étage, on agence un étage en plus dans les 3 primitifs, les croisés d'ogive sont supprimées, les culots décorés de têtes mutilées marquent encore les berceaux
    • 1859 : restauration
  • architecte : inconnu
  • style : roman
  • matières : grès et calcaire (murs de 2m20 d'épaisseur)
  • hauteur : 18 mètres et 9m37 de côté (77 marches dans un escalier à vis dans une des tourelles d'angle) et 4 étages :
    • sous-sol : autrefois le cachot (cul-de-basse-fosse), qui a été comblé
    • rez-de-chaussée : prison avec voûtes gothiques puis local du syndicat d’initiative
    • 1er étage : grenier (on y a stocké d’anciens instruments de la fanfare communale, aujourd’hui disparue... ainsi que les photos officielles des anciens présidents de la République, de Coty à Mitterrand)
    • 2e étage : la pièce est vide mais la vue sur le village imprenable
    • 3e étage : ancien mécanisme de la cloche, quatre fois centenaire, électrifiée en 1968
    • 4e étage : salle de la cloche (ascension par une échelle pour y accéder)
  • lieu :  Place du beffroi - 80135 Saint-Riquier
  • Beffroi autonome
  • renferme : actuellement l'Office du Tourisme
  • visitable : pour les journées du patrimoine en septembre
  • inscrit : comme Monument historique le 6 septembre 1943
    • en 2005 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

  • girouette : drapeau en fer forgé
  • cloche : Magdalaine, bourdon fondu en 1571

 

  • légende / anecdote : une plaque indique que Jeanne d’Arc, prisonnière et conduite à Rouen pour y être jugée puis brûlée, passa à cet endroit en novembre 1430
  • Carnaval : un festival de musique classique est programmé chaque été dans l'abbaye de Saint-Riquier voisine du beffroi

Publié par Guil à 12:17:35 dans France - Somme | Commentaires (0) |

Wambrechies | 06 décembre 2012

  • cliquez sur l'image pour accéder à l'albumédification par : l'essor de la ville
  • construit en : 1868 (le premier hôtel de ville est encore visible, avec son balcon orné d'une grille en fer forgé, à l'angle de l'actuelle avenue de Robersart, et porte la date de 1790)
  • architecte : Charles Maillard (architecte de l'Hôtel de Ville de Tourcoing)
  • style : néo-Renaissance flamande
  • matières : brique et pierre de Soignies
  • hauteur : 27m (?? marches) / 4 étages :
    • bureau du maire et salle du Vicomte avec le portrait du maire
    • salle du conseil
    • pigeonnier
  • lieu : Hôtel de Ville - 2, place du Général de Gaulle - 59118 Wambrechies
  • renferme : anciennement la mairie / actuellement l'Office du Tourisme, la Salle des Mariage, l'ancienne Salle du Conseil (la mairie est dans un bâtiment derrière)
  • visitable : oui
  • inscrit : non
  • jacquemart : non
  • girouette : drapeau de la ville
  • cloches : non

 

  • légende / anecdote :
    • la cloche en bronze du campanile fut emmenée par les Prusses lors de la Première Guerre mondiale et ne fut jamais remplacée.
    • le vicomte Martel Henri Obert de Quévy, alors maire de la ville pour la deuxième fois et résident au Château de Robersart, de fait figurer son blason (d'azur qu chevron d'or à trois chandeliers de même) et sa devise (pro lumine virtus, "le courage pour la lumière") sur la façade, en même temps que celle de Napoléon III, représentant le Second Empire
  • Evènement :  Le musée de la Poupée et du Jouet ancien se trouve dans le château de Robersart

Publié par Guil à 11:32:10 dans France - Nord - Flandre | Commentaires (0) |

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 26 | 27 | >>

Tous les derniers titres

  • LES BEFFROIS, PERRONS & ROLANDS :
  • le beffroi type
  • aire culturelle des beffrois
  • les perrons
  • aire culturelle des perrons
  • les Rolands
  • FRANCE - Nord - Flandre
  • Annoeullin (Ennelin)
  • Armentières (Armentiers)
  • Bailleul (Belle)
  • Bergues (Sint-Winoksbergen)
  • Cappelle-la-Grande (Kapelle)
  • Comines (Komen)
  • Douai (Dowaai)
  • Dunkerque (Duinkerke)
  • Estaires (Stegers)
  • Hazebrouck (Hazebroek)
  • La Gorgue (De Gorge)
  • La Madeleine
  • Lallaing
  • Lille (Rijsel) - 1e beffrois
  • Lille (Rijsel) - Hôtel de Ville
  • Lille (Rijsel) - Nouvelle Bourse
  • Lille (Rijsel) - Siège de Région
  • Loos
  • Merville (Meregem)
  • Rosendaël (Rozendaal)
  • St-Amand les Eaux (St-Amandus)
  • Saint-Pol-sur-Mer (Sint-Pols-aan-Zee)
  • Templeuve
  • Tourcoing (Toerkonje)
  • Wambrechies
  • Wavrin
  • à venir Gravelines (Grevelingen)
  • à venir Lesquin
  • à venir Orchies (Oorschie)
  • à venir Vieux-Berquin (Noord-Berkijn)
  • FRANCE - Nord - Hainaut
  • Aniche
  • Bavay (Beuken)
  • Cambrai (Kamerijk)
  • Condé sur l'Escaut (Conde)
  • Le Cateau-Cambrésis
  • Pont-sur-Sambre
  • Valenciennes (Valencijn)
  • à venir Le Quesnoy (Kesenet )
  • FRANCE - Pas-de-Calais
  • Achicourt
  • Aire-sur-la-Lys (Ariën aan de Leie)
  • Arras (Atrecht)
  • Bapaume (Bapalmen)
  • Béthune (Betun)
  • Boulogne-sur-Mer (Bonen)
  • Bruay-la-Buissière
  • Hesdin (Heusden)
  • Le Portel
  • Le Touquet (Het Hoekske)
  • Lens
  • Liévin
  • Pont-à-Vendin
  • Sains-en-Gohelle
  • Saint-Pol-sur-Ternoise
  • à venir Outreau
  • FRANCE - Aisne / Oise
  • Bohain-en-Vermandois
  • Compiègne
  • FRANCE - Somme
  • Abbeville (Abbekerke)
  • Albert
  • Amiens
  • Doullens (Dorlens)
  • Lucheux
  • Péronne
  • Roye
  • Rue
  • Saint-Riquier (Sint-Rijker)
  • BELGIQUE - Antwerpen
  • Antwerpen (Anvers)
  • Mechelen (Malines)
  • BELGIQUE - Brabant
  • Leuven (Louvain)
  • Nivelles (Nijvel)
  • Zoutleeuw (Léau)
  • BELGIQUE - Bruxelles
  • Bruxelles / Brussel / Brüssel
  • Forest / Vorst
  • Saint-Gilles / Sint-Gillis
  • Schaerbeek / Schaarbeek
  • BELGIQUE - Hainaut
  • Charleroi (Karelskoning)
  • Courcelles
  • Leuze-en-Hainaut
  • Monceau-sur-Sambre
  • Mons (Bergen)
  • Tournai (Doornik)
  • Trazegnies
  • Warneton / Waasten
  • BELGIQUE - Liège
  • Jemeppe-sur-Meuse
  • Huy (Hoei)
  • BELGIQUE - Limburg
  • Sint-Truiden (Saint-Trond)
  • Tongeren (Tongres)
  • BELGIQUE - Namur
  • Dinant
  • Gembloux (Gemblours)
  • Namur (Namen)
  • BELGIQUE - Oost-Vl.
  • Gent (Gand)
  • Sint-Niklaas (Saint-Nicolas)
  • Temse (Tamise)
  • BELGIQUE - West-Vl.
  • Brugge (Bruges)
  • Diksmuide (Dixmude)
  • Ieper (Ypres)
  • Kortrijk (Courtrai)
  • Lo [Lo-Reninge]
  • Menen (Menin)
  • Nieuwpoort (Nieuport)
  • Poperinge (Poperingue)
  • Tielt
  • Veurne (Furnes)
  • PAYS-BAS
  • Sluis (L'Ecluse)
  • A présent c'est le grand luxe
  • Lèvres à lèvres corps à corps
  • Le Bouquet des yeux blonds comme la nuit
  • Tu es lame de fond
  • Aux bras de mer
  • Aux seins de dunes
  • Au sexe d'avalanche
  • Aux jambes de fourrure
  • AU COEUR DE BEFFROI
  • L'amour fait rage
  • Marcel Piqueray (né à Bruxelles le 2 mars 1920)
  • Mil neuf cent quarante-trois
  • Compteur

    Depuis le 01-12-2006 :
    1169204 visiteurs
    Depuis le début du mois :
    25020 visiteurs
    Billets :
    131 billets

    Rechercher