• cliquez sur l'image pour accéder à l'album

    • édification par la charte communale acquise au XIe s.
    • construit en : 
      • 1366 : construction des halles flanquées d'un beffroi (peut-être en partie en bois).
      • 1520-1530 : construction de la Vierge à l'Enfant figurant sur la façade (l'original est dans l'Hôtel de Ville).
      • 1606 : reconstruction et rehaussement de la tour des halles après écroulement dû au vent violent de la tempête du 27 mars.
      • 1607 : on suspend la cloche.
      • 1608 : l'horloge est replacée, les deux sont l’œuvre de Jan Bodry.
      • 1754-1755 : reconstruction de l'Hôtel de Ville et modification du beffroi avec décor rocaille et coquille et enduit rouge. La carillon est formé par Andreas van den Gheyn, il a alors 41 cloches.
      • 1825 : statut de ville par le roi.
      • 1905 : rénovation du carillon.
      • 1930 : on ajoute sur les plans de Willen Govaerts, les Armes de la Ville sur la façade sud de l'Hôtel de ville, flanquée du beffroi.
      • 1980 : automatisation du carillon.
      • 1997 : restauration de l'Hôtel de Ville.
      • 2001 : restauration du carillon.
    • architecte : Johannes Bolgrez et E. Fayn pour l'Hôtel de Ville. Les stucs à l'intérieur de l'Hôtel de Ville sont du liégeois André Vivroux.
    • style : Beffroi Renaissance mosane, Hôtel de Ville Baroque-Renaissance.
    • matières : briques et pierres calcaires blanches, ardoises sur la flèche.
    • hauteur : 46m (?? marches / 8 étages).
    • lieu : Hôtel de Ville - Grote Markt, 68 - 3800 Sint-Truiden.
    • renferme : les services communaux.
    • visitable : non
    • inscrit :
      • le 20.02.1939 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
      • en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • girouette : drapeau à deux langues.
    • cloches : 50 cloches sont certaines datent de l'époque de la construction de la tour (1606), soit plus de 1500kg
    • carillon (mélodies) : ??
    • légende / anecdote :
      • La ville était une des 23 Bonnes Villes de la principauté de Liège.
      • Un perron à aigle bicéphale datant de XIVe siècle se situe devant la façade sud, Saint-Trond est la seule ville en Belgique à posséder un perron et un beffroi communale (à Léau, il s'agit d'un beffroi ecclésiastique), cela s'explique par la proximité du duché de Brabant et l'appartenance à la principauté de Liège.
      • Une Vierge à l'Enfant de 1,41m figure sur la façade sud, ainsi que les armes de la ville.
      • La façade ouest du beffroi (face à la Grand'Place) fait figurer les Armes de la Ville, celles de Ferdinand de Bavière, prince-évêque de Liège, et une statue de l'abbé Leonard Betten, et une statue de Saint-Trudo (il prêcha l’évangile aux populations encore païennes de la Hesbaye et construisit vers 656 une petite église sur ses terres, y attachant un prieuré monastique, sorte de halte de moines missionnaires. Ce prieuré adopta la règle bénédictine au IXe siècle et devint un prospère monastère, à l’origine de la ville). Par là, elle serait la plus vieille ville de Belgique avec Tongres.
      • La façade est du beffroi (face à l'abbaye et l'église) fait figurer les armoiries de Jan Lycops et Willem Preuveneers, les bourgmestres à l'époque de la construction.
      • Trois tours se dispute la Grand'Place : le beffroi, la tour de l'ancienne abbaye bénédictine (qui perd son clocher dans les années 80) et le clocher de l'église paroissiale de Notre-Dame. Avec le Beffroi, le béguinage est le deuxième lieu de Saint-Trond a être inscrit au Patrimoine mondial (UNESCO).
      • Avec une superficie de 2 hectares, la place de Saint-Trond est la deuxième plus grande de Belgique après Saint-Nicolas.
      • Le beffroi est surnommé "Verloren Kost" (à coût perdu), que l'on pourrait rendre par "le panier percé".
    • Carnaval : Le Lundi Perdu (en néerlandais verloren maandag, car c'était un jour chômé), cortège carnavalesque avec le bouffon (hofnar), le lundi après l’Épiphanie soit 48 jours avant Pâques.

    votre commentaire
    • cliquez sur l'image pour accéder à l'album nom : Onze-Lieve-Lievevrouwebasiliek (beffroi ecclésiastique)
    • édification par : la construction de la tour
    • construit en : 1100 env. église romane (mais déjà une salle daterait du IIIe siècle)
      • 1240 construction dans le style gothique
      • 1314 la tour communale brûle
      • 1442 à 1541 on construit la tour de l'église, on y met les cloches communales
      • 1583 clocher en bois
      • 1677 réparations après un feu
      • 1825 statut de ville par le roi
      • 1846 restauration, dont projet de clocher en pierre
      • 1914 restauration et projet de clocher interrompus
    • architecte : inconnus. Pour la restauration Louis de Curte et Jules Jacques van Ysendyck
    • style : gothique
    • matières : marne de Zichen, pierre calcaire
    • hauteur : 64m (?? marches / ?? étages)
    • lieu : Basilique Notre-Dame - Grote Markt - 3700 Tongeren
    • renferme : les cloches communales et l'horloge
    • visitable : pas le beffroi, mais la basilique gratuitement chaque jour de 8h à 12h et de 13h30 à 17h
    • inscrit : en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
      • classé le 21.09.1936 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
    • girouette : aucune
    • cloches : 6 cloches de volée, plus le carillon
    • carillon (mélodies) : 42 cloches
    • légende / anecdote : considéré comme la plus ancienne ville de Belgique, le héros de Tongres est Ambiorix, le Vercingétorix belge qui combattit contre Jules César, qui jugea les Belges comme courageux (fortissimi sunt Belgae)
    • procession : Kroningsfeesten (fêtes de la Coronation), tous les 7 ans, procession de la Vierge Marie

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique