•     La gigantesque tour a beau avoir perdu sa flèche, elle ne plane pas moins haut, comme le génie même de Bruges. J'écoute son carillon, le premier de l'Europe, qui se changeait en cloche d'appel, en beffroi, entendu de dix lieues, quand éclatait l'orage communal ou la révolte contre la tyrannie féodale.

    Jules Michelet. Sur les chemins de l'Europe : Angleterre, Flandre, Hollande, Suisse, Lombardie, Tyrol ; p.281
    (Bibl.Gallica)


    votre commentaire
    • édification par la charte communale acquise en 1163 par Philippe d'Alsacecliquez sur l'image pour accéder à l'album
    • construit en : fin XIIIe-début XIVe siècle (1280?) construction de la halle
      • 1385 reconstruction de la halle avec beffroi après le passage des Anglais
      • XVe siècle : installation de l'horloge et des cloches
      • 1674 transfert des cloches vers la tour de l'église Notre-Dame
      • 1825 : statut de ville par le roi
      • 1875 restauration sans les poivrières et réduction de la flèche
      • 1914-1918 destruction de la presque totalité de la ville (en 1914 déjà eut lieu le dynamitage du beffroi)
      • 1921-1923 reconstruction de la halle aux grains
      • 1922 construction sur la place de l'Hôtel de Ville dans le style Renaissance flamand (il se trouvait antérieurement dans la Langestraat, ce qui sert actuellement de Commissariat de Police)
      • 1952 restauration du carillon, qui reste dans le clocher de Notre-Dame
    • architecte : Jozef Viérin pour la reconstruction
    • style : gothique tardif
    • matières : briques jaunes, tuiles, ardoises
    • hauteur : 35m (?? marches / 6 étages)
    • lieu : Halle, Marktplein, 6 - 8620 Nieuwpoort
    • renferme : anciennement, une halle aux grains / actuellement expositions
    • visitable : la halle uniquement lors d'expositions ou évènements
    • inscrit : 
      • en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
      • classé le 25.03.1938 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
    • jacquemart : il y en aurait eu un, au XVe siècle, d'après les archives communales, avec horloge
    • girouette : en 1700, une boule avec une navire, puis en 1875 une sirène, après 1922, un lion portant les armes de la ville dans un navire
    • cloches : dans le clocher de l'Eglise Notre-Dame
    • légende / anecdote : 
      • les revenus provenant de la halle ont permis la construction de l'Eglise Notre-Dame
      • On réutilisa les briques éparses pour la reconstruction dans les années 20
    • Carnaval : Géants

    votre commentaire
    • cliquez sur l'image pour accéder à l'albumédification par la charte communale acquise en 1167 par Philippe d'Alsace ; 1985 : statut de ville par le roi pour Lo-Reninge (fusion de Lo et Reninge en 1977)
    • construit en : 1446 la place est le lieu d'un marché annuel de 3 à 4 jours
      • 1562 décision d'un nouvel Hôtel de Ville
      • 1565-1566 construction
      • 1842-49 restauration en partie
      • 1906-08 restauration complète
      • 1922 restauration d'après guerre on ajoute un niveau à l'Hôtel de Ville
      • 1970-74 restauration
    • architecte : Joos Staesin
    • style : Renaissance
    • matières : briques du terroir, poutrages de bois marqués par des ancrages de fer ; ardoises pour le toit
    • hauteur : 37m (?? marches / 4 étages)
    • lieu : Hôtel de Ville, Markt - 8647 Lo-Reninge
    • renferme : anciennement les services communaux / actuellement un hôtel-restaurant
    • visitable : gratuit pour la clientèle
    • inscrit : en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
      • classé le 20.02.1939 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
      • classé le 23.11.1994 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique pour le noyau urbain
    • girouette : aigle bicéphale
    • cloches : à l'origine 2 tocsins et carillons, fondues en 1753 pour en faire des pièces de monnaies de la Révolution française, maintenant 23 cloches
    • carillon (mélodies)
    • légende / anecdote : d'après un légende, l'arbre près de la Porte ouest de la ville aurait servit à Jules César pour attacher son cheval.
      • D'abord ville drapière, puis une production de fromage constitue l'économie de la ville, actuellement, elle abrite les entreprises de biscuiterie Jules Destrooper
      • Des points-guide permettent de connaître un peu plus la ville de Lo, "charme van de dorp, allure van de stad"
      • Lo-Reninge serait la commune la mieux gérée de Flandre, selon la grande enquête menée, dans le cadre des élections communales de 2006, par Het Nieuwsblad ; et  les deux curés (le progressiste de Lo et le conservateur de Reninge) sont plus nombreux que le « 1,7 » agent de sécurité de l'entité.

    1 commentaire
    • édification par la charte communale acquise en 1128 par Thierry d'Alsace (v. 1100-1168) dit Thierry III de Lorraine
    • construit en :
      • un premier beffroi en bois brûle en 1280
      • 1201 : construction du 1e étage
      • 1241 : construction des Halles (L 84m / l 43m50)
      • 1302 : révolte des gens de métiers contre les échevins : les patriciens et la garnison française (occupant la ville) sont massacrés
      • 14e : construction du 2e étage
      • 1341 : la flèche en bois s'écroule, elle ne sera pas reconstruite
      • 1482 : construction du surélévement octogonal
      • 1493 : la flèche est détruite par le feu
      • 16e : construction des ailes
      • 1822 : construction de la balustrade
      • 1825 : statut de ville par le roi
    • cliquez sur l'image pour accéder à l'albumarchitecte : Frère Simon de Genève
    • style : gothique
    • matières : briques rouges (de 0m29 sur 0m065 et 0m30 sur 0m075) et pierres bleues de Tournai
    • hauteur : 83m (366 marches / 5 étages)
      • salle du Trésor (tresaurie)
      • mécanisme de l’horloge (uurwerkmechanisme)
      • le carillon (beiaardkamer)
    • lieu : Halles (Hallen), Markt 7, 8000 Bruges, West-Vlaanderen
    • renferme : anciennement : le trésor du pouvoir communal : cloches, coffres et serrures
      • actuellement carillon, et musée
    • visitable : pour 5€
    • inscrit : le 25.03.1938 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
      • en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • cloches : 47 cloches
    • carillon (mélodies)
      • Sonnerie en serenade de Morceaux Lyriques de E.Grieg
      • Greensleeves (traditionnel anglais)
      • Oh, Danny boy (traditionnel irlandais)
      • thème de l'Hymne européen (J. van Beethoven)
    • légende / anecdote : le beffroi fut recouvert d'un drap d'or lorsque le duc de Bourgogne Philippe le Hardi confirme les privilèges en 1384, et il fut recouvert d'un drap noir à sa mort en 1404
      • En 1604, on constata que le beffroi était incliné de 831mm vers le sud-est. En 1820, l'inclinaison était la même, c'est le même phénomène qu'à Pise, où les fondations se sont enfoncées puis stabilisées.
      • "Le Beffroi, Arts, Héraldique, Archéologie", revue brugeoise publiée en 1863
      • Le service de guet s'est maintenu jusqu'en 1914 et le surveillant est encore appelé torenwachter (guetteur)
    • Événements : procession du Saint-Sang, Géants

    votre commentaire
  • cliquez sur l'image pour accéder à l'album

    • édification par la charte communale acquise en : au XIIe s. et en 1825, statut de ville par le roi
    • construit en : 1880 / 1923
    • architectes : Louis de la Censerie / Jozef Viérin & Valentin Vaerwyck
    • style : néo-gothique & néo-renaissance
    • matières : briques brunes, pierres
    • hauteur : 37m (6 étages)
    • lieu : Hôtel de Ville, Grote Markt, 6 - 8600 Diksmuide
    • renferme : les services communaux
    • visitable : non
    • inscrit :
      • classé le 24.11.1999 à la Commission royale des monuments et sites de Belgique
      • en 1999 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • girouette : une sirène
    • cloches : 30 cloches
    • légende / anecdote : Après la Première Guerre mondiale, on pensait donner à Dixmude le statut de "ville martyre" et reconstruire à côté une nouvelle ville, en laissant la ville historique en ruine, la municipalité refusa et en 1919, les travaux de reconstruction commencèrent

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique