• source : rmn.fr


    votre commentaire
  • source : ugent.be


    votre commentaire
  • Cliquez sur l'image pour accéder à l'album    Le personnage de Roland vient de l'épopée de Roland (la Chanson de Roland) datant du XIe siècle, dont nous avons plusieurs manuscrits, dont l'original serait en anglo-normand. Roland aurait été neveu de Charlemagne.
        Il peut être réprésenté en statue sur pied, plus rarement à cheval, plus rarement en mascaron. Il porte très souvent une épée, un bouclier et un ceinturon.
        Il est le symbole de la liberté des villes (Stadtrechte), notament des villes de la Hanse.

        Certaines statues n'ont pas survécus :

    • Aux Pays-Bas : Amsterdam (1520 à 1774), Burghorn.
    • En Pologne : Chojna (Königsberg/Neumark, de 1647 à 1695), Elbląg (Elbing), Gorzów Wielkopolski (Landsberg/Warthe), Połczyn Zdrój (Bad Polzin), Sadów (Sandow).
    • En Croatie : Pula.
    • En Suède : Skänninge, Visby (1361 à 1860).
    • En Chine : Tianjin (1905 en souvenirs de la Révolte des Boxers).
    • En Allemagne :  Angermünde, Bad Segeberg, Bad Sulza (de 1593 à 1640), Bennungen, Bernau bei Berlin, Brakel, Braunschweig, Cottbus (de 1934 à 1946), Cumlosen, Dessau (1908, projet de restauration), Göttingen (1387 à 1791), Greifswald (1398 jusqu'à la guerre de Trente ans 1618 à 1648), Hambourg (1342 à 1389), Herford (1570 à 1878), Hoya, Kirchnüchel, Kremp, Langenberg, Lübeck, Münster, Neustadt/Wied, Nitzow,  Nuremberg (de 1881 à 1968), Sankt Michaelisdonn, Schwedt, Stralsund, Verden, Wolde, Ziesar.


    Ceux concervés sont ceux de :


        Le plus célèbre est celui de Brême (Bremen), en pierre, datant d'avant de 1404, et faisant 5m5 de haut. Il est classé à l'UNESCO, avec l'Hôtel de Ville datant du début du XVe s, rénové au XVIIe et reconstruit après la Deuxième Guerre mondiale.
       Le plus ancien en place est celui de Halberstadt (1381 et copie de 1433) dans le Harz.
       Les plus récents en Allemagne sont ceux de Templin (1937), Roth (1936) et Elze (1925).

     La tradition se retrouve encore de nos jours :

    • Aux Etats-Unis : New York (de 1890, dans l'Eglise de Sion à Brooklyn).
    • Au Brésil : Rolândia (1957).
    • Au Japon : Obihiro (1970).
    • En Equateur : Quito (1978).


        Voir le site : Rolande der Welt
        Liste der Rolandstatuen


    votre commentaire
  •     Versions en néerlandais et vlaemsch des noms de villes :

    - Arras (Atrecht)
    - Bailleul (Belle)
    - Bergues (Sint Winoksbergen / Sint-Winocs Bergen)
    - Calais (Kales)
    - Capelle-la-Grande (Kapelle)
    - Douai (Dowaai)
    - Dunkerque (Duinkerke / Duunkerke)
    - Hazebrouck (Hazebroek / Haezebroeke)
    - Lille (Rijsel / Ryssel)
    - Rosendaël (Rozendaal / Roozendaele)
    - Saint-Omer (Sint-Omaars / Sint-Omaers)
    - Saint-Pol-sur-Mer (Sint-Pols)

        Remarquons que la graphie du flamand français, restée traditionnelle et fidèle au vieux flamand de la région (par exemple, maintien du ae, prononcé /a:/ ou /â:/, qui correspond au néerlandais standard aa, lui prononcé /a:/) se différencie du néerlandais standard.

    source : http://www.dendraed.com/wp-content/uploads/2010/11/fiche-de-langue-indispensable-en-flandre-taalfiche-onmisbaar-in-Vlaanderen.pdf


    votre commentaire
  • Cliquez sur l'image pour agrandir

        Voilà une carte (Leodiensis Diocesis (Diocèse de Liège) tiré du Blaeu Atlas de 1635) sur laquelle on peut voir ce qu'est l'air culturelle des perrons : c'est une notion importante de la définition de ce qu'est un perron : colonne d'origine païenne mais symbolisant le pouvoir du Prince-évêque de Liège sur les villes auxquel ils donnent des privilèges, notamment en matière de justice.

    On voit Liège au centre et :


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique