• Lucheux

    cliquez sur l'image pour accéder à l'album

    • édification par la charte communale acquise en 1201
    • construit en : 
      • 1380 : construction du beffroi sur une porte de la ville
      • 1910 transformation de l'intérieur : on supprime un étage et on remplace la cheminée par une autre ; on ajoute les fenêtres
      • 1930 : apposition de la plaque rappelant le passage de Jeanne d'Arc
    • architecte : inconnu
    • style : gothique
    • matières : craie blanche, briques, grès ; tuiles en bois de noisetier.
    • hauteur : 22m (escalier à vis, puis escalier de bois / 3 étages, puis suppression du second)
    • lieu : porte de ville et tour de guet - Place du beffroi et Place du 8 mai 45 - 80600 Lucheux
    • renferme : salle de l'échevinage, les archives et le trésor (charte de commune, sceaux de la cité, monnaies... en tout environ 8000 pièces), les cloches et l'horloge
    • visitable : Visite guidée à 15h, tous les jours en juillet et en août - De juin à septembre : samedi, dimanche et jours fériés - Rendez-vous sur la place. Sur réservation auprès de l’office du tourisme du Doulennais : 03 22 32 54 52.
    • inscrit : 
      • classé Monument Historique le 31 juillet 1896
      • en 2005 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • girouette : un coq
    • cloches : cloche du campanile (bancloque) et l'ancienne cloche communale de Saint Louis, provenant du château, sauvée de la destruction en 1923 et faisant partie d'un carillon dont chacune des cloches portait une partie d'une inscription unique.
    • légende / anecdote :
      • En 1430, Jeanne d'Arc y aurait été enfermée une nuit lors de son voyage vers Amiens puis Rouen.
      • Le 19 juin 1464, Louis XI y signe un arrêt qui institue la première poste royale aux chevaux, l’ancêtre de notre Poste. Le principe prévoyait la création toutes les quatre lieues de relais où l’on devait entretenir des chevaux destinés à porter le courrier du roi.
      • La mécanique d’horloge est remontée tous les huit jours par un employé communal.
      • Jusqu’en 1993, le dernier étage du beffroi a abrité les archives de la seigneurie de Lucheux, huit mille pièces transférées aux archives départementales de la Somme à Amiens.
      • Sa cloche principale sonna à deux reprises au XXème siècle, lors des deux guerres mondiales, puis récemment, plus joyeusement, le 15 juillet 2005, afin de célébrer l’inscription du beffroi sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco.
      • A noter, la présence d'un arbre aux épousailles : deux vieux tilleuls emmêlés sur la place du jeu de tamis. Le tilleul a reçu le label ARBRES en avril 2005 mais il avait été classé aux Monuments historiques en 1930. A la sortie de l'église, les jeunes mariés, sous un drap tendu, se dirigeaient vers la place du Jeu-de-Tamis. Là se trouvent deux tilleuls soudés en un seul tronc et âgé de trois cents ans avec un creux en son centre qui forme une porte difficile à passer sans quelques étirements. Le premier des deux mariés qui parvenait à la franchir devenait, dit-on encore, "le maître du ménage". Et les jeunes femmes ayant la taille et les épaules plus fines que leurs jeunes époux passaient en général les premières au grand dam de leurs belles-mères.
    Le jour du mariage,
    Il est un vieil usage :
    Il faut pour être mariés,
    Sous l'arbre être tous deux passés
    Qui le premier passera
    Toujours le maître sera.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :