• Saint-Quentin

    Saint-Quentin

    • édification par la charte octroyée au début du XIIe s. par Héribert IV, comte de Vermandois
    • construit en :
      • entre 1331 et 1509 : longue phase de construction initiale de la Maison de la Paix (Hôtel de Ville)
      • 1570 : construction de l'église Saint-Jacques-le-Mineur
      • 1663 ou 1759 : construction d'un campanile octogonale pour abriter le carillon 
      • 1781 : reconstruction de la tour de l'église Saint-Jacques-le-Mineur servant de beffroi (acquise par la ville en 1805), l'église sert à la Révolution de halle aux grains puis en marché aux poissons (1842)
      • 1865 : construction sur la tour de l'Hôtel de Ville de la tourelle néogothique
      • 1882 : beffroi remanié et église transformée en Bourse du Commerce. L'Espace Saint-Jacques, rue de la Sellerie, abrite maintenant  le musée des Papillons et une galerie d'exposition temporaire. Il occupe l'emplacement de l'ancienne église Saint-Jacques.
      • 1926 : restauration de l'Hôtel de Ville après la destruction de la ville pendant la Grande Guerre, dans le style Art déco
      • 1927 : la nef de l'église Saint-Jacques (Bourse du Commerce) est démolie
      • 1936 : le beffroi menace de s’effondrer et doit être partiellement abattu. Seule la partie basse de la façade et les deux premiers niveaux du clocher qu’elle masque sont conservés
      • 1980 : la Chambre de Commerce s’installe boulevard Jean-Bouin. La Ville de Saint-Quentin investit alors les lieux : Office de Tourisme (1988-1997), musée des Papillons (1989-2015), Galerie d’Art (1996)… L’espace Saint-Jacques abrite les bureaux de la direction de la Culture et du Patrimoine.
    • architecte : Colard Noël, architecte originaire de Valenciennes (?), Marcel Royer et Louis Guindez pour l'intérieur (restauration après guerre)
    • style :  gothique flamboyant, imprégné de l'influence flamande
    • matières : grès à l'origine, béton armé, de brique et de fausse pierre de taille
    • hauteur : 40 m (pour le beffroi de la Bourse du Commerce) ; 5 niveaux pour la tour de l'Hôtel de Ville
    • lieu : 1 Place de l'Hôtel de Ville - 02100 Saint-Quentin
    • renferme : services administratifs communaux
    • visitable : non (extérieur dans un parcours audioguide Art Déco)
    • inscrit : en 1984 aux monuments historiques
    • girouette : drapeau français
    • cloches : carillon de 37 cloches (datant de 1924)
    • légende / anecdote :
      • Dans la tour en grès de la Maison de la Paix (jouant le rôle de tribunal et de maison de ville) dans laquelle la mairie conservait les archives communales ainsi que l'argent et les objets précieux dont elle avait la garde ou qu'elle consentait à recevoir en dépôt des particuliers (Archives anciennes de la ville de Saint-Quentin. II, 1328-1400).
      • On évoque la présence au XIIIe siècle dans la rue Saint-André n° 17 (cave ogivale du XIVe siècle) d'un beffroi reconstruit sous Philippe-le-Bel et détruit en 1803 qui servait de prison et de tour de guetteur avec loge, horloge publique et 3 cloches : bancloque, cloche aux jurés pour les convoquer aux assemblées de la commune et cloche aux ouvriers pour l'appel au travail et au repos (Archives anciennes de la ville de Saint-Quentin. II, 1328-1400).
      • Viollet-le-Duc serait l'auteur de la grande baie vitrée éclairant l'ancienne chapelle.
      • A l'instar de la tour de Pise, le beffroi de Saint-Quentin penchait dangereusement. Une étude fut demandée en vue de sa restauration ou de sa destruction. La différence entre les deux propositions était tellement importante (400 000F de l'époque) qu'en 1927, la décision fut prise. Le beffroi comme Carthage, sera détruit... (http://scaramouche.free.fr/beffroi.htm)
      • De chaque côté des oculus des pignons, des écussons représentent les emblèmes des familles nobles de Moÿ, de La Fons, de la ville de Saint-Quentin, du Vermandois, de la famille d'Y et de la famille Dorigny.
      • Comme à Arras, la structure moderne de l'hôtel de ville est faite de béton armé, de brique et de fausse pierre de taille.
    • Carnaval :
      • Fêtes du bouffon, chaque année une fête musicale et carnavalesque durant le week-end de la Pentecôte
      • La Plage de l'Hôtel de Ville : en 1996 (six ans avant Paris), Saint-Quentin a été la première ville en France à transformer chaque été son centre-ville en une véritable plage. De début juillet à la mi-août, la place de l’Hôtel-de-Ville se métamorphose en une plage de sable fin. 190 000 visiteurs ont été accueillis en 2016 sur la plage de l'Hôtel de Ville.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :