• Lille (Rijsel) - Halle échevinale - détruite

    Première Halle échevinale de Lille :

    Cliquez sur l'image pour accédez à l'album

    • 1233 : Première Halle échevinale, à l'emplacement de l'entrée de la rue Faidherbe. Donné par Ferrand et Jeanne de Constantinople, elle est réparée en cas de besoin moitié par le Comte, moitié par la ville. 20 ans après, un conflit entre les échevins et le chapitre de Saint-Pierre s'ouvre sur le territoire affecté à chaque partie, le comte Guy de Dampierre règle la dualité en achetant tout le territoire de Lille sauf le cloître Saint-Pierre et ses annexes. Guy remet le reste sous la Loy de Lille, qui peut ainsi prospérer et payer ce qu'elle doit au comte qui s'enrichit. En 1350 un nouveau conflit entre les même partie s'ouvre.
    • 1379 : reconstruction du bâtiment et pose de l'horloge avec carillon. Le beffroi se trouve à l'actuel N° 10 de la place du Théâtre, maintenant Café de la Régence (en 1848)
    • 1390 : Guillaume de Thielt sculpte la "bretèque" et les personnage qui la supporte :
    • 1397 : on construit un bâtiment de l'autre côté de la cour intérieur, la grande chambre des échevins se trouve au rez-de-chaussée. Une verrière de Jacquemont As Pois la décore
    • 1424 : ravalement de façade en pierre d'Ecaussines par Jehan Le Douch et agrandissement d'un troisième corps de bâtiments. La Chapelle est construite. Les échevins acquièrent des tapis vermeils produits de l'industrie lilloise avec des fleurs de Lys blanches, symbole de Lille depuis la fin du XIIe siècle
    • 1442 : rehaussement du beffroi (deux structures se superposent) ; Jean Desbonnès exécute une Crucifixion et un Jugement dernier pour la Halle échevinale
    • 1460 : incendie sans grande gravité
    • 1508 : embellissement du bâtiment par des sculptures (une vierge au centre de la façade, statues de Philippe le Beau, de Maximilien et de Charles-Quint). 5 ans plus tard, "Le 7e jour de novembre, Jehan du Fay, Mahieu de Warlain, Rogier de la Cambe, dit Ganthois, Phlês Machon dit de le Sauch et Guillem Petit dit Denis furent eschassez de leur bourgeoisie à la bretesque et déclairez non plus estre bourgeois ne jamais le povoir estre pour ce qu'ils s'estoient advouez clercqs contre eschevins et la justice de la ville de Lille." En 1581, "Jehan de la Flye, pour soy avoir parti de son ghet en scel avant l'heure, fut condamné payer au prouffit de la ville une hacquebutte à crochets vaillable non moins de deux Phlês d'or et ce en dedans le candelier prochain venant".
    • 1534 : on pose des lions sur la façade du Palais
    • 1567 : horloge et carillon (19 cloches) dans le nouveau beffroi installés par Jehan Heudebert et Antoine Prévost ; le guetteur touche 72 livres par an
    • 1579 : on jette des pains du haut du beffroi lors du carnaval (également en 1598). 3 ans plus tôt "Fut un quidam condamné en la ville de lille pour avoir esté trouvé en adultère avec la femme d'un sien voisin de la ville de Tournay et trouvée par son mary qui en avertit la loy; puis furent appréhendez et fut mis dessus un échaffaud devant la maison de ville depuis 3 heures après midy jusqu'à 4; ayant un biller sur la poitrine contentant son méfait et l'heure expirée fut dépouillé et fustigé de verges sur ledit échaffaud et banni 6 ans de la chatellenie."
    • 1585-1593 : agrandissement de la halle échevinale. Style antiquité grecque, en pierre d'Ecaussines par Jehan Fayet
    • 1600 : le beffroi est détruit, la cloche "Vigneron", l'horloge et la carillon sont portés à St Etienne (alors à l'emplacement de la Grand'Place jusqu'en 1792, la Rue des débris Saint Etienne le rappelle), et la "bancloque" est portée à St Maurice. Des joueurs de bombarde se retrouvent sur le toit pour jouer des chansonnettes les soirs et matins, pour 30 florins l'an. Le guet est transféré à l'Eglise Saint-Etienne. Mais Saint Maurice sert de beffroi. En 1614, le 2 décembre "furent étranglés et brûlés trois jeunes hommes devant l'Hôtel-de-ville, savoir: Guillaume le jeune (de Tournay), agé de 22 ans, François Dumarez (d'Emmerin) et hugues Dupont, dit Moufflin (de Lille) qui estourdissoient les personnes du soir dedens cette ville avec des courts bâtons plombés et prenoient leur manteaux. Leurs corps furent exposés sur des roues avec clairs bâtons." En 1515, "Le XII octobre, une fille d'Hallewin fut étranglée et brûlée devant l'hôtel-de-ville pour avoir meutrie son enfant."
    • Grand'Place de Lille à la fin XVIIe s.1664 : vente de la Halle échevinale en 23 lots distincts : la Vieille Halle est démolie, la Nouvelle Halle est conservée sans la façade jusqu'en 1870, date du percement de la rue de la gare (rue Faidherbe)
    • 1785 : On voit encore des vestiges de l'ancienne chapelle échevinale dans le café Lalubie et les maisons voisines. On construit un théâtre sur les plans de Lequeux à l'emplacement de l'ancien pilori et le lieu où l'on exécutait par le feu les hérétiques, sorciers et autres criminels.
    • 1792 : l'Eglise Saint Etienne est détruite par les Autrichiens (des boulets de canon sont encore visibles dans la façade des maisons de beauregard en face de la Nouvelle Bourse). On envisage d'y construire un beffroi, sur un bâtiment à l'allure de Mosquée, là où est le Soleil d'Or

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    BERNARD Jean-Pierre
    Jeudi 22 Février 2007 à 19:03
    1ère horloge beffroi d'Orléans.
    Bonsoir. J'ai un texte, extrait des comptes de la ville d'Orléans, parlant des frais et des péripéties de l'installation de la première horloge d'Orléans, dans le beffroi, en 1453. Ce texte intéresse-t-il quelqu'un ? Si oui, contactez-moi à cette adresse e-mail.
    2
    pierre viale
    Mercredi 25 Mars 2009 à 18:42
    salle du conclave
    Pourquoi l'ancienne chapelle s'appelle-t-elle "salle du conclave"? Des assemblées se tenaient-elles ici? dans la chapelle? ou quand cette pièce ne servait plus de chapelle? Merci.
    3
    Jeudi 26 Mars 2009 à 13:44
    Salle du Conclave
    En effet, je laisse se sujet un peu en silence : la chapelle a servit de salle de réunion du magistrat de la ville de 1684 à 1789. Par extension, conclave peut signifier toute assemblée profane. Mais alors pourquoi ce nom de "salle du Conclave" ? Je pense que par ironie peut-être, elle aurait pris ce nom car les réunions communales se tenait dans ce qui était en fait la chapelle, et une réunion dans une assemblée dans une chapelle, devait être une conclave. Mais rien n'est sûr.
    4
    marie
    Mercredi 4 Août 2010 à 22:49
    beffroi de Lille
    Juste pour dire que le je suis allée visiter le beffroi de l'hotel de ville et qu'il est top ! c'est le point le plus haut de la ville, on voit tout, je vous le conseille ! ( il est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h)
    5
    josy
    Mercredi 5 Octobre 2011 à 16:49
    Photos
    Vous qui étes montés au beffroi,pourriez vous m'envoyer des photos,je ne peux malheureusement y accéder à cause des marches Merçi beaucoup
    6
    Dimanche 10 Janvier à 09:12
    whoah this blog is wonderful i really like reading your posts.

    Stay up the great work! You understand, many individuals are hunting
    round for this information, you can aid them greatly.
    7
    Mardi 26 Janvier à 05:58
    Excellent article! We will be linking to this great post on our site.

    Keep up the good writing.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :