• La Bassée (Basse)

    La Bassée (Basse)

    • édification par la charte (de Vervins ou de La Bassée) acquise en 1194 par Baudouin de Flandre et de Hainaut aussi nommé Baudouin de Constantinople (1171-1206) qui la mise en pratique pour la première fois à La Bassée
    • construit en : 
      • 1456 : première mention d'une halle de vente (à gauche de l'Hôtel de Ville) et une halle des plaids (sorte de cours de justice, à droite de l'Hôtel de Ville) avec une cloche de ban
      • 1747 : reconstruction de l'Hôtel de Ville pour cause de vétusté (17 000 florins de frais)
      • 1924 : inauguration du nouvel hôtel de ville après la Première Guerre mondiale où la ville est détruit presque en totalité
    • architecte : Léon Debatte et Gaston Brodelle (nouvel Hôtel de Ville)
    • style : Renaissance (nouvel Hôtel de Ville)
    • matières : briques rouges et pierres blanches
    • hauteur : 30 m (nouvel Hôtel de Ville)
    • lieu : Hôtel de Ville - Place du Général de Gaulle - 59480 La Bassée (nouvel Hôtel de Ville)
    • renferme : les services communaux
    • visitable : non
    • girouette : Lion des Flandres (nouvel Hôtel de Ville)
    • cloches : 1 dans le beffroi détruit
    • légende / anecdote : 
      • Autrefois entourée de marais, la ville est maintenant sur le cours du canal d'Aire à La Bassée construit par Louis XIV, qui réunit la Haute Deûle (canalisée) à la Lys (affluent de l'Escaut). Cette situation explique également le nom de la ville, qui signifierait « Terre basse », bien que la ville soit située dans une plaine peu accidentée. L'expression « La bassée » pouvait autrefois désigner une zone humide et basse fréquemment inondée, avec un sens proche de celui que nous donnons au mot « bassin » dans l'expression « Bassin-versant ».
      • La ville de Tours, marraine de La Bassée, contribua, notamment financièrement, à la reconstruction de l'Hôtel de Ville qui possède ainsi un petit air de ressemblance avec celui de Tours.
      • Une sculpture de Maurice Ringot, dans l’escalier d’honneur de l’Hôtel de Ville, rend hommage à Louis-Léopold Boilly est un artiste-peintre né en 1761 à La Bassée et décédé à Paris le 4 janvier 1845.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :