• Calais (Kales)

    Calais (Kales)

    • édification par la charte communale acquise au XIIe siècle par Mathieu d'Alsace (1137-1173), comte de Boulogne, confirmée en 1181 par Gérard de Gueldre, comte de Boulogne.
    • construit en :
      • 1231 : première trace d'une maison échevinale
      • 1346 : premier siège qui fait passer la ville sous contrôle anglais, Édouard III voulait en massacrer la population, mais après négociation, accepte la reddition sans violence de la ville à la condition que six notables viennent à lui, tête et pieds nus, avec une corde autour du cou pour être pendus ; la femme d'Édouard III, Philippa de Hainaut le supplia en pleur de les épargner ; il céda mais exila tous les Calaisiens qui ne lui firent pas serment d’allégeance pour les remplacer par des sujets anglais
      • fin XIVe : construction de l’Hôtel de Ville
      • 1362 : construction de l’Étape des laines comme halle au draps (deviendra la bourse des marchands puis l’Hôtel de Guise)
      • 1436 : deuxième siège par Philippe le Bon qui échoue à récupérer la ville
      • 1558 : la France conquiert la ville après deux cents ans de présence anglaise, l’Étape des laines est donné au duc de Guise qui lui donne son nom, le bâtiment de l’ancien Hôtel de Ville prend donc cette fonction
      • 1595 : la ville devient espagnole pour deux ans
      • 1609 : réparation de la tour par le mayeur de la ville, Claude Monet
      • 1740 : reconstruction de l'Hôtel de Ville avec beffroi et carillon
      • 1771 : rajout de la coupole détériorée par le temps
      • 1885 : fusion des communes de Calais et Saint-Pierre-lès-Calais (faubourg ouvrier de textile) et décision de la construction d'un nouvel hôtel de ville sur l’espace entre les deux villes (une plaine sablonneuse appelée « le Sahara »)
      • 1893 : on installe un musée dans l’ancien Hôtel de de ville
      • 1895 : inauguration de la statue d'Auguste Rodin Les Bourgeois de Calais
      • 1911 : début de construction du nouvel hôtel de ville à un nouvel emplacement
        1914 : les travaux sont interrompus par la guerre
      • 1925 : inauguration
      • 1940-1945 : la ville est détruite à 73 %, le nouveau beffroi est épargné, l’ancien Hôtel de Ville disparaît
      • 1994 : ouverture du Tunnel sous la Manche
      • 2010 : rénovation (ascenseur et escalier) du beffroi pour permettre sa visite
    • architecte : Nouvel Hôtel de Ville : Louis Debrouwer (qui reprend le projet d'Ernest Decroix en y ajoutant un beffroi)
    • style :
      • Ancien Hôtel de Ville : gothique Tudor
      • Nouvel Hôtel de Ville : néo-flamand
    • matière : Nouvel Hôtel de Ville : béton armé (premier du genre), brique rouge de Courtrai et pierres blanches
    • hauteur :
      • Ancien Hôtel de Ville : quarantaine de mètre
      • Nouvel Hôtel de Ville : 75 m (116 à partir du troisième étage de l’hôtel de ville pour atteindre l’horloge, puis une centaine de marches en colimaçon pour accéder au clocheton)
    • lieu :
      • Ancien Hôtel de Ville : Place d'Armes / Rue Royale – Calais
      • Nouvel Hôtel de Ville : Place du Soldat-Inconnu - 62100 Calais
    • renferme :
      • Ancien Hôtel de Ville : au second étage, une bibliothèque de près de 10 000 volumes, puis un musée
      • Nouvel Hôtel de Ville : les services communaux
    • visitable : lundi au vendredi : de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
    • inscrit :
      • le 23 mai 1951 comme Monument Historique (crypte du XIVe s. de l'ancien Hôtel de Ville, 69 Rue Royale, près de la Tour de Guet)
      • le 26 juin 2003 comme Monument Historique
      • en 2005 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • girouette :
      • Ancien Hôtel de Ville : une girouette (un oriflamme) sur la couronne royale
      • Nouvel Hôtel de Ville : un dragon doré
    • cloches :
      • Ancien Hôtel de Ville : une cloche indique l’heure de balayage et l’heure du couvre-feu, annonce les dépêches télégraphiques, appelle les électeurs au scrutin et prévient de l’entrée du hareng dans le port
    • carillon (mélodies) : « La Gentille Annette » de Boieldieu (compositeur français 1775-1834) (depuis 1961, par un carillon électrique sans cloche)
    • légende / anecdote :
      • C’est un des rares dont le beffroi n’est pas solidaire avec l’Hôtel de Ville.
      • Il existe plusieurs exemplaires du groupe des Bourgeois de Calais.
      • La commune de Saint-Pierre possède toujours son hôtel de ville, sur la Place Crèvecœur. De 1893 à 1925, il devient l’Hôtel de Ville provisoire des deux villes réunies. Il prend les fonctions de Palais de Justice à la construction du nouvel Hôtel de Ville.
      • Les Allemands volent une des cloches du carillon pendant la Seconde Guerre mondiale.
      • Quatre hérauts d’armes surmontent le beffroi, il s’agit de François de Guise, libérateur de Calais en 1558.
      • L’ensemble des vitraux de l’hôtel de ville a été réalisé par l’atelier de Pierre-Gustave Dagrant (1839-1915) installé à Bordeaux.
      • Le Général de Gaulle se marie avec Yvonne Vendroux (native de la ville) dans l’Église Notre-Dame de Calais en 1921. Une stèle de 1995 commémore cet évènement.
      • Les salles d'apparat du premier étage (y compris leur décor) : la salle des mariages, le salon d'honneur, le salon du conseil municipal et le cabinet d'apparat sont inscrites comme Monuments historiques par arrêté du 26 juin 2003.
      • À l’angle gauche de la façade de l'hôtel de ville, en direction du port, s’élève une allégorie de la Pêche, tandis qu'à l’angle droit, en direction de la cité industrielle, est érigée une allégorie de la Dentelle.
      • Le marché se tient sur la Place d’Armes depuis le XIVe siècle (tous les mercredis et samedis matins).

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :