• Les Géants

    Les Géants

        Dans le folklore du Nord de la France et de Belgique, le géant est une figure gigantesque qui représente un être fictif ou réel. Hérité de rites médiévaux, la tradition veut qu’il soit porté, et qu’il danse dans les rues les jours de carnavals, braderies, kermesses, ducasses et autres fêtes. Sa physionomie et sa taille sont variables, et son appellation varie selon les régions. En flamand, le géant est connu sous le nom de « Reuze » (du féminin en flamand, mais en français le mot est employé au masculin), et sous le nom de « Gayant » en picard chti.

        Créé par un groupe de personnes qui partagent des valeurs communes, le géant est un symbole majeur de l’identité collective. Porté par une ou plusieurs personnes, il se déplace seul, en couple, ou en famille, lors de son jour de fête. En effet, chaque géant possède son jour de sortie : le porteur lui donne alors vie, le fait danser, embrasser une géante, saluer la foule. Ils apparaissent souvent lors de cortèges ou parades accompagnés de la fanfare locale. L'orchestre joue des marches de carnavals, de ducasses ou des airs et des chansons qui leur sont dédiés.

        Chaque géant a son histoire, les géants naissent, sont baptisés, se marient et ont des enfants comme les humains. Le géant, en tant que représentant des habitants du lieu où il vit, est enraciné dans la tradition et fait partie de la culture populaire.

        Le géant a une origine lointaine. La création et la vie du géant sont les témoins de pratiques ancestrales, propres aux régions possédant des géants sur leur sol. Présente sur tous les continents, la tradition des géants est désormais un élément du patrimoine vivant.

        Depuis novembre 2005, les géants et dragons processionnels de Belgique et de France et leurs fêtes sont inscrits au titre de chefs-d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de l'humanité auprès de l’UNESCO.

    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Géants_du_Nord_de_la_France_et_de_Belgique

     

        Voir les sites de référence : 

        Le premier Géant d'Hazebrouck est un Roland.


  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •     L'air de Gayant, qu'un sieur Lajoie, grenadier et maître de danse au régiment de Navarre a composé, dit-on, en 1775, n'avait pas, primitivement, de refrain, et se composait de douze mesures (six vers). En 1801, on y ajouta dans le même mode et la même mesure (2/4), un refrain maintenant fort connu, sur ces paroles :

        Turlututu Gayant........
        Turlututu Gayant pointu.

        Puis, postérieurement, on y introduisit une ritournelle en majeur et à 6/8, que l'on trouve dans la plupart des morceaux arrangés sur ce thème pour piano, harmonie ou fanfare.

    Auguste Desrousseaux, Monstres et géants - II Le Gayant de Douai, p. 38
    in La Tradition : revue générale des contes, légendes, chants, usages, traditions et arts populaires, n°2 Mai 1887


    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gayant#Air_de_Gayant


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Géants Roland/Roeland

     

     

        On admet généralement que l'origine des géants est le personnage de Goliath. Cependant celui-ci peut être rapproché d'autres personnages guerriers ou croisés comme le célèbre Roland. En tant que géant, on le retrouve à Hazebrouck et à Dunkerque, mais il se trouve que c'est la personnification des libertés des villes de la Hanse ainsi que le nom de la célèbre cloche du beffroi de Gand Roeland. C'est Charles Quint qui aurait souhaité faire vivre la tradition des Géants d'Espagne et du Portugal, et c'est lui qui priva le beffroi de Gand de sa cloche Roedand.

    cf. les pages wikipedia :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_d'Hazebrouck
    https://nl.wikipedia.org/wiki/Klokke_Roeland

     

     

     

     

    article sur le Carnaval dans le Nord
    (Le Matin, 26 février 1936)
    avec Roland d'Hazebrouck et Reuze-Papa de Cassel


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique