• Armentières (Armentiers)

    • édification par la charte communale acquise au XIIe sièclecliquez sur la photo pour accéder à l'album
    • construit en : 1925-1934
      • XIIe siècle : première évocation d'un beffroi
      • 1477 : Louis XI fait détruire l'Hôtel de Ville et le Beffroi
      • 1510 : reconstruction du Beffroi, l'hôtel de ville suit au début du XVIIe siècle
      • 1668 : devient française
      • 1724 : transformation, le Beffroi est engagé à moitié dans la toiture de l'Hôtel de Ville alors distincts l'un de l'autre
      • 1918 : les Allemands minent l'ensemble, avant de quitter précipitamment la ville
      • 1925 : pose de la première pierre pour la reconstruction
      • 1928 : les services administratifs s'installent au 1er étage pendant que les travaux continuent
      • 1934 : inauguration du nouvel Hôtel de Ville et son beffroi
    • architecte : Louis-Marie Cordonnier
    • style : néo-Renaissance flamande
    • matières : briques rouges, béton armé et pierres calcaires blanches
    • hauteur : 67m (panorama à 62m) (201 marches / 7 étages)
    • lieu : Hôtel de Ville - Place du Général de Gaulle - 59280 Armentières
    • renferme : services communaux et carillon
    • visitable : Ouvert le 1er samedi, d'avril à octobre, sur réservation auprès de l'office du tourisme.
    • inscrit : en 2005 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
    • girouette : oui (à l'origine une sirène)
    • cloches : 9 pour le carillon de 926kg et 2 cloches indépendantes de 510 et 1 220 kg
    • carillon (depuis juillet 2005) : La Madelon à l'heure, les 2 plus grosses cloches pour les quarts, et la demie
    • anecdote : vitraux de Morin et Turpin exécutés par Desouter et Boutin représentent les activités (passées) de la ville : brasserie, filature, tissage
      • l'architecte Louis-Marie Cordonnier fut chargé à la fin de la guerre du ré-aménagement de toute la place, détruite pendant les bombardements
      • Les aiguilles d'origine sont exposées, fixées sur 11h30, un tir d'obus ayant bloqué le mécanisme, dans un couloir de l'Hôtel de ville
    • Carnaval : lancer de nieulles le 2e week-end de septembre par la reine élue pour l'année. Viendrait du fait que le Seigneur d'Armentières, Jacques III de Luxembourg, lors d'un repas en son honneur, en aurait jeté de la fenêtre, en signe de joie. Un géant lui est consacré avec sa femme Françoise de Luxembourg

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :