• Lille (Rijsel) - Chambre de Commerce

    • cliquez sur l'image pour accéder à l'album
    • nom : Bourse du Commerce, Nouvelle Bourse, Chambre de Commerce, la Bourse

    • édification par l'essor de la ville
    • construit en 1921
      • 1232 env. : construite près des aubettes dans changeurs, la fontaine au change était l'une des huit fontaines publiques. Près de là se réunissaient les marchands le midi et le soir
      • 1524 : sur la Place du Théâtre (alors Place de Beauregard), déjà le poids public y fonctionne
      • 1651 : on transfère l'image de Notre-Dame des Ardents et la statue de Notre-Dame du Joyau près du portail de l'église Saint-Etienne, du côté de la rue Esquermoise. La Fontaine au change est démolie et reconstruite au centre de la Bourse, puis en 1652 sur l'emplacement des maisons du Beauregard (à côté de la Bourse), jusqu'en 1687
      • 1652 : construction de la Vieille Bourse sur les plans de Julien Destré, ingénieur et architecte, bourgeois de Lille et maître d'oeuvres de la ville depuis 1642.
      • 27 déc 1791 : en France, on supprime les Chambres de Commerce
      • 1802 : rétablie le 3 nivôse, an XI (24 déc 1802)
      • 1864 : désire d'une Chambre de commerce
      • 1902 : on envisage de doubler la Vieille Bourse de 1653
      • 1903 : concours remporté par Louis-Marie Cordonnier
      • 1910-1921 : construction (arrêt à cause de la 1er Guerre)
      • 1920 : La dernière réunion se déroule dans la Vieille Bourse
      • 1967 : les Chambres de Commerce de Lille, Roubaix et Tourcoing sont fusionnées
      • 1984 : on complète le carillon
    • architecte : Louis-Marie Cordonnier
    • style : renaissance flamande
    • matières : base de grès, briques et pierres
    • hauteur : 70m (?? marches / 4 étages)
    • lieu : Place du théâtre
    • édifié sur la Chambre de Commerce (Nouvelle Bourse)
    • renferme : le carillon
    • visitable : non
    • inscrit : non
    • girouette : drapeau portant deux L en regard ( _| |_ )
    • cloches : 27 cloches
    • carillon (mélodies) :
      • à l'heure : actuellement L'Hymne à la joie, extrait de la 9e symphonie de Beethoven, adopté comme hymne européen. Précédemment, Dors min p'tit quinquin (berceuse qui illustre la vie des ouvrières d'usines à la fin du XIXe siècle) depuis 1983 :
    Dors min p'tit Quinquin, min p'tit pouchin, min gros rojin.
    Te m' fras du chagrin si te n' dors point ch' qu'à d'main.

    Ainsi l'aut' jour, eun pauv' dintelière,
    En amiclotant sin p'tit garchon
    Qui d'puis tros quarts d'heure, n'faijot que d'braire,
    Tâchot d' l'indormir par eun' canchon.
    Ell' li dijot, min Narcisse,
    D'main t'aras du pain d'épice,
    Du chuc à gogo,
    Si qu' t'es sache et qu' te fais dodo.


    Refrain


    Nous irons dins l'cour Jeannette-à-Vaques,
    Vir les marionnett's. Comme te riras,
    Quinque t'intindras dire : un doux pou' Jacques
    Pà l'porichinel' qui parl' magas.
    Te li mettra din s'menotte,
    Au lieu d'doupe, un rond d'carotte,
    Y t'dira merci !
    Pins' comme nous arons du plaiji' !


    Refrain


    Allons serr' tes yeux, dors min bonhomme.
    J' vas dire eun' prière à P'tit-Jésus
    Pou' qui vienne ichi, pindint tin somme,
    T' fair' rêver qu' j'ai les mains pleines d'écus,
    Pour qu'i t'apporte eun' coquille,
    Avec du chirop qui guile
    Tout l' long d' tin minton
    Te t' pourlèqu'ras tros heur's ed' long !

    Refrain
      • au quart : P'tit Jean revenant de Lille
      • à la demie : L'habit d'min vieux grand-père
      • au trois-quart : Elle s'appelait Françoise
    • anecdote :
      • Descente du Père Noël
      • illumination depuis 1930

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :